Paris, les Fêtes, la Lumière et l’Ombre

Paris la nuit. Paris, ville des Lumières. Ce soir de Noël, pour admirer les vitrines du Printemps qui font l’admiration des badauds de tous âges grâce au talent d’un homme que je connais bien maintenant: Jean Claude Dehix. Ce 1er Janvier avant le lever du jour pour retrouver les fins et les faims d’une fête achevée. D’abord des contrastes saisissants, comme cet homme endormi sur le pavé froid de la ville, oublié par les maraudes de bénévoles, à côté de l’éblouissante orgie de dorures d’une boutique de luxe: il vit des “Heures Sombres”promises par une affiche de film au-dessus de lui. Mais je ne pense pas qu’il les trouvent “passionnantes”.  D’autres, lovés sur les bouches de chaleur du métro: seuls des pigeons âpres à l’attrait de leur pauvre nourriture, s’intéressent à eux.

Puis c’est “l’heure bleue” du Jardin des Tuileries: des chaises vides crient une humanité qui a déserté. Des “cadenas d’Amour” commencent à envahir de nouveau le Pont des Arts. De l’Art, des affiches à moitié effacées, des tags, une table abandonnée, vestige de libations partagées.

A défaut d’une phrase merveilleusement écrite par notre Jean d’O récemment disparu sous un crayon Présidentiel, nous nous contenterons de celle de Ralph Lauren: ” La vie est mon inspiration Une invitation à profiter de chaque instant”.

Bonne Année 2018…

“Qui n’a pas vu le jour se lever sur la Seine/ Ignore ce que c’est que ce déchirement/ Quand prise sur le fait la nuit qui se dément/ Se défend se défait les yeux rouges obscène/ Et Notre Dame sort des eaux comme un aimant”. Aragon

Et où aller dehors, je vous le demande, dès qu’on a plus en soi la somme suffisante de délire? La vérité c’est une agonie qui n’en finit pas”

La misère est géante, elle se sert pour essuyer les ordures du monde de votre figure comme d’une toile à laver. Il en reste”. LF Céline

Jean-Claude Dehix: www.lebook.com

Eau, France, Jardins, la Vie, Les Gens, Nature Arbres, Nuit, Paris, Pays, Street, Tags
,

3 Commentaires. En écrire un nouveau

  • belle ambiance d’hiver sur paris, ville magique, accessible pour tous, à condition d’avoir le porte monnaie rempli,…. mais j’aime aussi les vitrines, le luxe, c’est paris, ça fait parti du rêve …tes photos font bien le miroir du rêve et l’ambiance d’une très grande ville….. puis les trois poubelles: bien vu !!! à très vite
    albi

    Répondre
  • Série janvier 2018, photos sur lesquelles il y a le contraste entre richesses et précarité des habitants , le forum entre chaises et bancs, le lever du jour sur les endroits déserts, m’ont fait apprécier ces photos, les vitrines sont moins émouvantes,

    Répondre
  • jean claude Ducloux - Dehix
    19 février 2018 10 h 42 min

    Bravo l’artiste poète de l’image
    Des photos prisent avec un oeil (ou deux ?) talentueux ,originale et sensibilité
    Amitiés
    Françoise et jean Claude

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu
error: Content is protected !!