Les Artisans Le Personnel soignant au temps du COVID-19

Depuis mes études je suis demeuré très proche du corps infirmier: certains y verront de la malice mais ce n’est qu’une métaphore…

Par souci d’apprendre la pratique médicale dès l’âge de 20 ans, je hantais mon premier service hospitalier de bon matin accueilli et accepté par une surveillante humaine et généreuse et des infirmières étonnées … de l’intérêt que je leur portais. Car j’avais décidé d’apprendre d’elles ce que ni mes cours ni mes livres ne m’enseigneraient. Ce fût un moment fort et prolongé de mon cursus qui m’a également fait partager l‘HUMANITE de ce métier.

Depuis, je me suis toujours attaché à travailler avec elles, à ne jamais les considérer comme de simples exécutantes de prescriptions. Je me suis toujours attaché à considérer que nous étions une équipe autour d’un malade.

En dehors de leurs compétences techniques, imaginez ce dont elles doivent faire preuve au quotidien: de résistance physique pour prendre soin des patients, de force psychologique pour les motiver, les aider à vaincre si possible une maladie, en un mot à leur donner l’ESPOIR d’un lendemain possible. Tout cela en tenant compte de leur vécu, de leurs épreuves et souffrances personnelles.

Ainsi j’ai tenu à les mettre à l’honneur en cette période de crise sanitaire majeure du COVID-19. Montrer leur quotidien, leur univers professionnel qui n’appartient pas à notre planète…

« Si au milieu de ce fléau, il est dans l’homme plus de choses à admirer que de choses à mépriser », je formule le voeu que tous ceux qui les applaudissent chaque jour à 20 heures- parce qu’ils se sentent potentiellement concernés par la maladie- soient toujours présents pour les soutenir, améliorer leurs conditions de vie professionnelle, et leur affirmer combien nous les RESPECTONS.

Tout simplement pour que chaque mois leur rémunération soit à la hauteur de leur engagement, de leurs responsabilités et de leur qualification. Alors ce jour-là, nos personnels soignants applaudiront un pays qui les a réellement soutenus et saura lui dire simplement MERCI.

Des livres écrits par des Infirmières :

« Les Linges de la Nuit »      Madeleine Riffaud Ed. Julliard

Lisa Mandel                « L’Asile d’Aliénés »               

Françoise Baranne    « Le Couloir «                           

Corinne Regulaire    « La Seringue Atomique »

Flavie Servant            « Besoin d’une Infirmière de toute urgence »  

Quelques citations….

De Madeleine Riffaud (« Les Linges de la Nuit »)

« … la patiente a détourné la tête et, miracle, a posé sur moi son regard. Non plus comme sur un objet, mais comme on regarde son semblable. Intelligence, humour, entente. L’ombre esquissée d’un sourire, avant que la lumière, de nouveau vacille. » 

« Nous ne devons pas nous arrêter en chemin. Il faut faire chaque jour quelques pas en avant, en sorte qu’il paraisse, comme c’est la vérité, que nous sommes à la guerre et que nous ne voulons nous reposer ni rien négliger que nous n’ayons remporté la victoire. »

« Une parole suffit parfois à ranimer l’espoir et la volonté indispensables à la guérison. Croyez-moi, cette parole me paraît plus importante, disons autant, que la perfusion que je vais recevoir tout à l’heure. »

« Celle qui rentre le soir n’est pas la même que celle qui a quitté la maison le matin. Crevées, nous le sommes trop pour rester jolies, pour nous occuper de notre mari. L’amour n’est pas interdit par la loi. Mais on hésite à perdre une heure de sommeil. Même cela, je crois qu’on est en train de me le voler.. »

De mon Maître Jean Bernard (« L’Enfant, le Sang et l’Espoir « Ed. Buchet Chastel 1984.)

« L’infirmière allie ainsi à l’antique compassion une haute compétence technique. C’est en moins d’un demi-siècle, une véritable révolution de la profession qui est survenue. »

Infirmieres
, ,

10 Commentaires. En écrire un nouveau

  • Très émouvant
    Belles images ❤️

    Répondre
  • Quelle magnifique idée, mon cher Patrick. Derrière l’indicible, tant d’émotion et d’humanité. Merci pour ce témoignage d’espoir exprimé par de très belles photos. Avec toute mon affection…

    Répondre
  • isabelle lentz
    3 mai 2020 21 h 22 min

    Bravo pour ces magnifiques photos en noir et blanc, l’émotion dans les regards, quelques sourires esquissés derrière les masques. Merci à tout le personnel médical .
    Isabelle

    Répondre
  • Belles images et beaucoup d’émotion. Bon courage à vous tous.

    Répondre
  • Jean Vaquié
    3 mai 2020 23 h 54 min

    De sobres, mais superbes, témoignages de respect, de reconnaissance et d’humanité pour toutes ces infirmières qui savent nous rendre la maladie plus douce…

    Répondre
  • Marie FERRARY
    4 mai 2020 0 h 46 min

    Merci de nous donner à voir de l’intérieur ces beaux visages, et cet engagement. Merci , sincèrement

    Répondre
  • Merci Patrick pour ce témoignage magnifique en photos, on ressent l’humanité, l’espoir, la fatigue, la solidarité, l’humour, le professionnalisme. Gratitude à tous, prenez soin de vous aussi

    Répondre
  • Philippe Verheyden
    5 mai 2020 21 h 08 min

    Un beau témoignage de l’intérieur.
    Et de belles images.

    Répondre
  • Alain Berenholc
    8 mai 2020 19 h 42 min

    Tous ces visages et ces regards sont très émouvants. Ils font un travail fantastique en ce moment mais aussi en temps normal, leurs attentions, leurs gestes attentifs, et leur gentillesse nous soignent et nous réconfortent d’une manière extraordinaire.

    Répondre
  • La magnificence du VRAI.
    Il existe un mot qui le décris; STADIK = racine du mot Hébreux: Qui applique la justice, et responsabilité dans ces décisions.
    Cher Patrick vous et tous ceux qui vous entourent font parti des Stadik qui aide et soutiennent la vie.
    **Arlette-Henri**

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu
error: Content is protected !!